La friche industrielle et naturelle de Refshaleøen

19 juillet 2017




Chaque jour, je me rends compte de la chance d'habiter à Copenhague! 
Cette ville est encensée par les médias depuis quelques années pour son mode de vie à la danoise : le fameux "hygge" privilégiant un mode de vie plus cosy, la place du vélo en faisant l'une des villes les plus performantes dans le monde, Nyhavn la célèbre carte postale ...

Mais Copenhague, c'est aussi la capitale européenne de demain où tout est pensé pour le bien-être de la population. C'est ainsi le mariage parfait entre paysage urbain ancien et architecture moderne, l'intégration de la nature dans chaque espace délaissé créant de multiples zones de respiration au sein même de la ville. Ce sont aussi des quartiers dont chaque ambiance est tellement différente, qui font que je ne suis pas prête de me lasser d'explorer cette ville.

Et c'est au cours d'une de ces journées "exploration d'un weekend", que je suis tombée amoureuse de Refshaleøen, la partie nord-est isolée de l’île d'Amager faisant partie de Copenhague...




Refshaleøen ou plus communément appelée "île de la raffinerie" est facilement observable depuis les rives de Nyhavn. On peut y apercevoir l'usine d'incinération et de vieux entrepôts navals. Cet endroit a été, durant plusieurs décennies, une base navale (jusqu'en 1993). Mais depuis, cette friche industrielle a été réaménagée représentant un exemple réussi d'urbanisme alternatif où se côtoient habitations, usines, commerces et espaces de nature délaissés.



On y trouve notamment :
  • Papiøren le grand hangar à street food du monde entier ouvert toute l'année. On y trouve des produits frais avec une démarche globale de slow food. Mention spéciale au camion où sont vendues les pizzas végétariennes ou vegan et dont chaque ingrédient a été produit localement!
  • L'usine de valorisation énergétique. Projet atypique ou délire d'architecte, elle prévoit d'accueillir une piste... de ski sur son toit! L'idée est de relier utilité industrielle et espaces récréatifs. Mais aussi de communiquer auprès de la population sur les activités de l'usine. D'un point de vue environnemental, tout a été pensé en termes d'écologie industrielle, tel un écosystème naturel. Les flans seront aussi recouverts de végétation.
  • Mikkeler, la brasserie de bières danoises donnant sur le canal où il est agréable d'y déguster un large choix de bières à la pression.
  • Blocs and Walls une immense salle d'escalade dans un décor industriel.
  • Les paysages d'éoliennes en mer et les lacs créés par les canaux où les Copenhaguois aiment s'y baigner.
  • Mais aussi, les nombreux festivals s'y déroulant (dont le célèbre Copenhell de musique métal).








A mes yeux, l'atmosphère qui se dégage de cet endroit est un parfait équilibre entre le désordre et l'ordre, la nature et l'industriel, l’effervescence et le calme, l'isolement et la proximité avec le centre ville. 
C'est un espace gorgé d'agréables contradictions où chacun peut y trouver sa place au détour d'une balade. 
Chaque petit sentier peut devenir une piste aux trésors. 
Chaque saison nous offre généreusement une nouvelle ambiance.




Connaissez-vous cet endroit de Copenhague? Avez-vous d'autres endroits préférés?




Pour se rendre à Refshaleøen, 
- a vélo - depuis Nyhavn par le nouveau pont "Inderhavnsbroen".
- en bateau bus - le Havnebusserne fonctionne avec un ticket normal de bus. Arrêts : den kongelige Bibliotek (Black Diamond) - Knippelsbro - Nyhavn - Holmen Syd - Holmen Nord - Nordre Toldbod. En semaine de 7h à 20h et le weekend de 10h à 20h. Le vélo est autorisé à bord gratuitement.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

CopyRight © | Theme Designed By Hello Manhattan